Optimiser son référencement naturel

L’objectif du référencement est d’optimiser le contenu d’un site Internet afin que les moteurs de recherche puissent l’analyser et l’indexer de la meilleure façon qu’il soit. Il existe trois leviers fondamentaux. C’est l’aspect technique du site qui fera, dans un premier temps, l’objet d’une optimisation, pour que le langage soit correctement interprété par Google, Yahoo, Bing et les autres moteurs de recherche. Ensuite, le contenu du site sera, à son tour, optimisé afin que les pages soient positionnées en fonction de leur pertinence et des requêtes d’internautes qui pourraient potentiellement générer du trafic. Enfin, en dernier lieu, on cherchera à valoriser le site via l’acquisition de liens pointant en direction de ses pages web. Plus un site bénéficie de liens en sa direction, plus il va augmenter sa notoriété aux yeux des moteurs de recherche.

Il sera, au préalable, nécessaire d’analyser le site et de faire une étude complète de ce dernier par le biais d’un audit SEO.

OPTIMISATION D’UN POINT DE VUE TECHNIQUE

Afin de déterminer comment un robot traduit une page, il faudra d’abord étudier la manière dont il se comporte et ce qu’il comprend. Or, toute agence SEO qui se respecte sait qu’un robot passe peu de temps sur chaque site. Pour avoir une chance d’être bien positionné, il faut par conséquent faciliter la tâche aux moteurs de recherche qui analyseront votre contenu (texte, image, vidéo, fichier…). Ainsi, le référencement se fera, de prime abord, au cœur de l’architecture du site, et c’est pourquoi on privilégiera une structure claire et logique – les structures en arborescence sont les plus appréciées – comprenant une page d’accueil, des catégories et des sous-catégories. Avec une structure bien organisée, on optimisera non seulement son référencement naturel mais on valorisera en plus l’expérience utilisateur et la navigation, quel que soit le site en question (e-commerce, site média, site vitrine, blog…).

Il existe plus de 200 critères de pertinence que Google et ses algorithmes prennent en compte pour juger de la qualité d’un site.
La mise à jour de l’algorithme Core update en juin 2019 avait pour objectif de renforcer les exigences de qualité de Google concernant les résultats de recherche affichés dans la SERP. Les critères pris en compte sont :

  • La vitesse de chargement
  • La fluidité de navigation d’un site
  • Le protocole sécurisé d’un site en https
  • La réactivité d’un site en responsive design
  • La cohérence de la thématique globale et du contenu

Un site bien construit, avec des performances techniques optimales, qui propose un contenu de qualité et qui répond aux règles dictées par Google aura de fortes chances d’être bien positionné.

OPTIMISATION D’UN POINT DE VUE SÉMANTIQUE ET ÉDITORIAL

Bien construire son site techniquement n’est pas la seule condition, l’optimisation du référencement (SEO) passe aussi par les problématiques éditoriales. Une fois qu’on a bien établi l’arborescence de son contenu, comment va-t-on répondre aux exigences de ses visiteurs ? Pour ce faire, il est important de déterminer quelles sont les pages qui ont le meilleur potentiel pour apparaître en bonne position dans les résultats des moteurs de recherche.

Ensuite, on va déterminer quelles sont les URL les plus pertinentes, générant le plus de visites et pour quel type de requêtes. Cette démarche permettra de déterminer quelles sont celles qui génèrent des conversions, afin d’exploiter au mieux ce potentiel par la suite. Optimiser le référencement de son site Internet implique également la création de contenu unique, afin d’éviter le « duplicate content » qui pénalise de façon considérable le positionnement d’un site. Miser sur une stratégie de contenu peut donc être intéressant afin d’être original et clair en plus de SEO « Friendly » – les moteurs de recherche apprécient désormais grandement l’authenticité d’un texte, notamment parce qu’ils décryptent à présent les requêtes des internautes d’un point de vue sémantique. L’algorithme « hummingbird ou colibri » permet à Google de comprendre une requête ou une expression dans son ensemble et ne traite plus les mots clés de manière individuelle dans une phrase. Un article donnant des informations claires et précises aura de ce fait plus de chances d’être mis en avant par Google, contrairement à ce qui était le cas autrefois, quand les moteurs de recherche valorisaient les contenus comprenant une multitude de liens mais souvent dépourvus de sens.
La perception des robots est beaucoup plus humaine. Un internaute qui va faire une requête précise va pouvoir avoir une réponse claire.

On n’hésitera pas cependant à faire quelques répétitions et à utiliser quelques occurrences et synonymes (sans en abuser) qui permettront aux moteurs de recherche de bien identifier le champ lexical sur lequel on se positionne. Veillez à créer une page pour chaque thématique.

Par exemple, le silo sémantique est un bon moyen pour créer une structure cohérente et optimiser le maillage (liens internes) d’un site.

LA RECHERCHE DE MOTS CLÉS

Il s’agit d’analyser le comportement des internautes. Que recherchent-ils ? De quoi, ont-ils besoin ? Quelles sont les réponses qu’on peut apporter à leurs requêtes ?
Votre objectif va être de positionner vos pages sur les requêtes les plus tapées dans Google, même s’il est fort probable que vos concurrents soient nombreux à être positionnés sur les mots clés concernés.
Une autre stratégie efficace consiste à identifier des requêtes plus spécifiques et beaucoup moins concurrentielles. Elles peuvent générer beaucoup de trafic voire même des conversions car elles sont souvent lancées par les internautes qui ont une intention d’achat. L’enjeu est de taille.
Des experts en référencement vont pouvoir vous aider à identifier les mots clés dit « de longue traîne » et les opportunités que vous devez saisir pour gagner des positions et attirer des prospects sur les pages de votre site.

Notons que pour un site international et donc multilingue, vos mots clés devront être identifiés selon la langue et les coutumes ou expressions locales. Des mots clés qui n’auront aucun intérêt pour une cible française, en auront peut-être pour une cible étrangère.

PRODUIRE DU CONTENU DE QUALITÉ

On ne le dira jamais assez : un site bien référencé passe par du contenu de qualité. Ce critère a une place très importante dans une stratégie de référencement naturel, notamment pour Google et son algorithme Panda. Ce filtre est régulièrement mis à jour et pénalise les sites dont le contenu est de faible qualité. Après l’optimisation technique de votre site, il faut optimiser le contenu de ce dernier. La démarche ne doit pas être purement commerciale mais orientée vers les besoins du client. Pour cela, il faut connaître la cible à laquelle on s’adresse, quelles sont ses attentes, quelles sont les informations recherchées ? Définir des personas afin d’identifier le profil type du prospect qui pourrait aller sur votre site.

Apportez une structure à votre contenu avec les balises meta et Hn afin d’orienter et d’informer les moteurs de recherche sur ce qu’ils vont trouver dans votre page. Soignez la rédaction des balises titres et de la balise Meta Description, qui décrivent en quelques lignes le contenu de la page. Ces deux balises jouent un rôle particulièrement stratégique puisqu’elles donnent envie (ou non) au visiteur de cliquer sur le site depuis les moteurs de recherche.

Nous vous rappelons que la perception de l’internaute est identique à celle des robots.

LE NETLINKING

Nous avons évoqué la qualité de la structure et la qualité du contenu d’un site. La qualité concerne également le 3ème levier du SEO : les liens externes qui pointent vers votre site.
Autrefois, on pouvait s’enregistrer par exemple sur un annuaire, une farm links ou tout autres services disposant d’un réseau permettant de maximiser le nombre de liens. Aujourd’hui cette méthode est révolue.
Certains optent pour l’achat de liens : pour répondre aux exigences de moteurs de recherche, ils doivent provenir de sites ayant une certaine autorité, qui traitent des mêmes thématiques que vous ou de sites institutionnels comme l’éducation nationale ou le gouvernement. Cela représente un certain budget.
D’autres optent pour une option moins coûteuse mais plus chronophage. Cela consiste à créer du contenu de qualité pour attirer et inciter l’internaute au partage. Cette pratique est appelée le « linkbaiting ». Si un visiteur aime votre contenu, il aura envie de le partager sur les réseaux sociaux ou sur son blog en vous citant dans l’un de ses articles. Par conséquent, vous gagnerez en visibilité sur Google et les moteurs de recherche, en général.

Pingouin est l’un des plus importants algorithmes qui a connu sa dernière mise à jour en 2016. Il pénalise les sites qui ne respectent pas les consignes de Google aux webmasters en ce qui concerne les achats de liens. Autrement dit, les sites qui ont des liens de faible qualité ont de grandes chances d’être soumis à des pénalités.

EN RÉSUMÉ : LES POINTS PRINCIPAUX POUR TRAVAILLER SON RÉFÉRENCEMENT NATUREL

Proposer un contenu unique est indispensable mais pas suffisant. Optimiser son référencement naturel implique également un bon positionnement sur les requêtes. Pour ce faire, il faut être en mesure d’anticiper les méthodes de recherche des internautes mais aussi de déterminer quels sont les mots-clés sur lesquels il est pertinent de se positionner afin d’établir la bonne stratégie SEO – quelques connaissances en marketing et sur le fonctionnement des moteurs de recherche sont plus que bienvenues ! Ces mots-clés correspondent à votre activité, le secteur sur lequel vous souhaitez vous positionner. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, mieux vaut envisager de se positionner sur les requêtes qui sont délaissées par la concurrence plutôt que d’essayer de se positionner sur des requêtes déjà fortement exploitées – ces-dernières constitueront également des opportunités à étudier mais elles demanderont beaucoup plus de temps et d’investissement pour être réellement profitables. La popularité d’un site Internet passe également par un bon netlinking : l’un des critères les plus importants du SEO qui doit être, toutefois, intelligemment exploité. On préférera acheter des liens de qualité ou créer du contenu de qualité, en partenariat avec des sources pertinentes telles que des blogueurs, qui contribueront à valoriser votre travail.

Enfin, votre référencement naturel sera également positivement impacté si le site est mobile- friendly, si le temps de chargement est optimal et si votre contenu apporte une valeur ajoutée par rapport à vos concurrents.

Un dernier point qu’on a souvent tendance à négliger : le suivi de vos résultats et l’analyse de votre positionnement. De nombreux outils comme Google analytics ou la Google Search Console sont à votre disposition pour vous permettre de récolter des données et d’évaluer vos performances. Impliquez vos équipes dans cette tâche afin de prendre des décisions adaptées.

Un consultant spécialisé dans le domaine peut vous proposer une prestation SEO adaptée et même vous dispenser une formation sur le référencement. Faites appel à un référenceur SEO ou à une agence web et bénéficiez de ses conseils. Il sera un très bon guide dans votre projet et vous aidera à optimiser votre site.

Découvrez nos agences :