La revue Centraliens Parcours de Fabrice Alizon

L’École reste une formidable carte de visite et un gage d’excellence qui rassure les partenaires et les clients

Logo de Centrale Supelec

Bio express

Après sa thèse de Doctorat à l’École Centrale en 2003, Fabrice Alizon intègre Bucknell University à Lewisburg en Pennsylvanie en tant que chercheur. Pendant plus de trois ans, il poursuit ses recherches sur les moteurs de recherche. En 2007, il fonde Pixalione en Thaïlande afin de développer un logiciel basé sur ses recherches, qu’il finalise en 2009. Il développe alors la société Pixalione en France, puis plus tard au RoyaumeUni en 2016

En bref

  • Création en 2007 ;
  • 65 collaborateurs, dont 1/3 de chercheurs ;
  • Une progression du chiffre d’affaires de 60 % par an depuis 4 ans ;
  • Labelisée Entreprise Innovante depuis 2016 ;
  • Deux brevets déposés et plus de 42 protections sous plis d’huissier.

C’est à l’École que Fabrice Alizon a pu mettre à profit sa passion et son goût pour la recherche scientifique, en se consacrant trois années à sa thèse de Doctorat, au cours de laquelle il a développé un moteur de recherche. Dans cette continuité, il a créé en 2007, Pixalione, le leader français actuel du secteur du Search Marketing, qui nourrit aujourd’hui de fortes ambitions internationales. Dans son interview, il revient pour nous sur la genèse de sa société, son positionnement et sa proposition de valeur sur un marché très concurrentiel.

Quelles sont les motivations qui vous ont amené à créer Pixalione en 2007 ?

À l’époque, le secteur dit du « Search Marketing », c’est-à-dire du référencement naturel (SEO) et payant (SEA), était en plein essor et n’avait donc pas encore atteint la maturité qu’il a aujourd’hui. Les acteurs du marché avaient alors recours à des méthodes très artisanales, alors que je travaillais sur des méthodes scientifiques, basées sur une forte activité en R&D. Dans ce cadre, j’ai d’ailleurs publié plus d’une quarantaine de publications scientifiques internationales.

Dans ce contexte, mon objectif était double : développer une approche plus rationnelle en matière de référencement naturel et payant et créer un leader innovant à la française avec des véritables ambitions à l’échelle européenne et internationale.

À partir de là, comment s’est passé votre développement ?

Les solutions alors disponibles sur le marché étaient toutes en mode constat : elles se contentaient de constater les positionnements des mots-clés dans Google mais sans aller au-delà. Notre idée a donc été de proposer des solutions intelligentes et rationnelles permettant d’optimiser le ranking des mots-clés.

À travers cette approche, nous passions donc d’un mode « course à la fonctionnalité », adop

té par la majorité des éditeurs de logiciels, à une approche métier permettant de décliner des actions d’optimisation. De manière générale, les clients recevaient auparavant des informations sur leur positionnement. Notre proposition de valeur, à ce niveau, dépasse ce simple aspect informatif, car en plus, nous leur expliquons comment optimiser leur ranking pour ainsi monter dans le classement des moteurs de recherche.

Grâce à cette approche innovante résolument axée sur l’atteinte des résultats, nous avons réussi à percer sur ce marché. Aujourd’hui, Pixalione est reconnu comme le leader français du Search Marketing.

Concrètement, depuis 4 ans, nous enregistrons une hausse de 60 % par an de notre chiffre d’affaires. En 5 ans, nous sommes passés d’une petite équipe de 5 personnes à 65 collaborateurs actuellement, dont plus d’un tiers sont des chercheurs. En 2016, nous avons obtenu le label Entreprise Innovante de BPI France. Nous avons aussi déposé deux brevets européens et avons 54 protections sous plis d’huissier. Si nous avions commencé par collaborer avec des PME, aujourd’hui, l’essentiel de notre portefeuille clients est composé de grands groupes internationaux, comme par exemple BNP Paribas, Carglass, Etam, Saint-Gobain, Peugeot, Showroomprivé, Décathlon, Husqvarna, SushiShop, Gamm Vert, Michael Page, Ticketmaster, Legrand, etc.

Revue des Centraliens

Vous avez la particularité d’allier les algorithmes à l’expertise humaine. Comment cela se traduit-il ?

Pour être efficaces, le référencement naturel et le référencement payant doivent nécessairement allier l’expertise humaine à la puissance d’un outil ou d’une technologie : l’un ne peut aller sans l’autre, or peu de cabinets proposent encore aujourd’hui une synergie réellement opérationnelle de ce type.

En effet, il n’est humainement pas possible d’appréhender la densité informative, la complexité et l’évolution des sites Internet par le seul biais humain. Il est absolument indispensable d’être assisté par un outil qui va permettre, d’une part, de gagner en réactivité en réduisant considérablement le traitement chronophage des données et, d’autre part, d’objectiver la recommandation.

Forts de ces constats, nous avons développé une solution logicielle qui n’a pas d’équivalent sur le marché mondial. Concrètement, celle-ci permet de diagnostiquer, de benchmarker et d’optimiser de manière très rationnelle un site Internet.

Cependant, utilisé seul, l’outil, aussi performant soit-il, ne peut pas tout. Notre force tient justement à l’alliance de la puissance de notre solution logicielle et à l’accompagnement personnalisé de nos consultants, tous experts aguerris en Search Marketing, qui savent finalement exploiter au mieux les potentialités de notre outil, en les ajustant aux problématiques et aux besoins de nos clients : c’est vraiment l’originalité de cette double approche « homme/machine » qui nous permet d’obtenir des performances bien supérieures au recours à l’une ou à l’autre de ces approches, utilisées seules, ce que font pourtant encore la plupart de nos concurrents aujourd’hui. En termes de résultats, le succès de cette approche symbiotique est sans conteste puisque celle-ci permet d’optimiser le trafic qualifié (de +30 % à +250 %) et d’augmenter proportionnellement le chiffre d’affaires de nos clients.

D’un point de vue opérationnel, que proposez-vous à vos clients ?

Parce que nous accompagnons de nombreux clients et entreprises dont les besoins varient, nous proposons plusieurs modalités d’intervention pour nous adapter au mieux à leurs attentes. Notre offre se décline sous deux formats : • Une formule Full Service : nos consultants prennent en charge l’optimisation de l’intégralité des facettes (technique, contenu, popularité, netlinking …) ; • Une formule Location : nous proposons à nos clients du conseil et de l’accompagnement sur le volet qu’ils auront préalablement choisi.

Google image avec des gens

Sur un plan plus personnel, comment capitalisez-vous sur les acquis de votre formation à l’École Centrale ?

C’est à l’École que s’est développé mon esprit de recherche qui est d’ailleurs, encore aujourd’hui, au coeur de l’ADN de Pixalione.

La formation nous permet de développer des qualités indispensables pour réussir dans la vie professionnelle, notamment la rigueur, la ténacité et la persévérance, qui sont des points d’ancrage majeurs dans un secteur aussi concurrentiel que celui dans lequel évolue Pixalione.

Au contact des intervenants et des enseignants de grande qualité de l’École, j’ai également développé un sens aigu de la performance et de l’exigence de résultats, que j’ai su mettre au service de mes clients. Enfin, l’École reste une formidable carte de visite et un gage d’excellence qui rassure les partenaires et les clients, ce qui, là aussi, est un véritable atout pour développer une entreprise dans un secteur aussi concurrentiel et mouvant que l’est le monde de l’Internet aujourd’hui.