Dans de nombreux secteurs, la transformation digitale suit son cours depuis plusieurs années. Elle connait cependant une accélération avec la crise en cours du covid-19 qui déstabilise les leviers traditionnels fragilisés par le confinement et une remise en cause du modèle existant. Ce changement à marche (plus ou moins) forcée entraîne un changement des habitudes poussant vers une digitalisation rapide de nombreux secteurs.

Digitalisation et transformation digitaledans de nombreux secteurs

Une transformation digitale à marche forcée

L’augmentation du trafic web en général, que ce soit sur les réseaux sociaux ou sur les sites Internet, en est le principal révélateur. De nombreux secteurs traditionnels dans l’industrie et les services sont en train de repenser leur modèle pour éviter une disruption rapide de leur activité. Beaucoup de sites vitrines effectuent leur mue digitale en devenant des sites de leads pour les activités BtoB ou des sites de ventes pour les marchands.

La digitalisation de son activité est donc la meilleure réponse à la crise actuelle, mais celle-ci implique de bien en maitriser les principaux aspects. C’est ce que nous allons voir maintenant en se demandant

Comment définir sa stratégie digitaleet quels leviers utiliser ?

Le digital : une chaîne de valeur complexe

Réussir sa transformation numérique implique de bien maîtriser l’ensemble de la chaîne de valeur digitale dont voici les principaux éléments :

  • Site web : le fer de lance d’une stratégie digitale, il est à la fois la vitrine numérique et son principal facteur de développement. Un site web performant est celui qui saura mettre en avant la proposition de valeur de la société. Cela passe par une optimisation ergonomique du site (Expérience utilisateur ou UX), mais également par des considérations techniques (Hébergement, Temps de chargement, etc.)L’emailing et les bases de données : les données numériques ont de la valeur et il faut être capable de bien les traiter, non seulement dans la récupération des données clients et prospects, mais aussi dans la bonne gestion de ces données – ce qu’on appelle CRM pour Customer Relationship Management
  • L’emailing et les bases de données : les données numériques ont de la valeur et il faut être capable de bien les traiter, non seulement dans la récupération des données clients et prospects, mais aussi dans la bonne gestion de ces données – ce qu’on appelle CRM pour Customer Relationship Management
  • Mobile : internet est, aujourd’hui, mobile first à la fois dans l’utilisation par ses utilisateurs, mais aussi par la prise en compte par les moteurs de recherche comme Google. La création d’une application peut également être considérée.
  • Le SEO (Search Engine Optimisation) : Le SEO est le premier levier d’acquisition, c’est aussi le plus rentable. Être visible pour les moteurs de recherche n’est pas une option, mais une nécessité. Pour cela, il faut l’intégrer dans sa stratégie dès le lancement de votre site aussi bien dans les aspects techniques que dans l’approche mots-clés/contenu, sans oublier les aspects de Netlinking qui vont forger votre autorité digitale.
  • La Web Analytics : les données sont le pétrole du 21e siècle, mais les récolter nécessite de mettre en place un outil d’Analytics (Google Analytics étant l’outil gratuit le plus utilisé) et de bien le paramétrer pour remonter des données fiables et exploitables.
  • Le SEA (Search Engine Advertising) et la publicité digitale : Plus de 60% des premières pages de résultats des moteurs de recherche intègrent des publicités. La publicité en ligne est souvent le meilleur moyen de développer rapidement sa notoriété et de mettre en place une approche Roiste sur ses campagnes
  • Les Réseaux sociaux (Social Media Optimisation) : Les réseaux sociaux sont de très bons relais de communication digitaux BtoC via Facebook, Instagram ou BtoB via Linkedin. Ce sont des leviers indispensables à intégrer.

Choisir une agence ou internaliserComment se décider ?

3 éléments clés pour faire le bon choix

Selon la maturité de votre site et de vos équipes, les enjeux et les priorités seront différents. Les trois aspects prioritaires à prendre en compte sont :

Vos objectifs digitaux : avez-vous des objectifs digitaux ambitieux pour votre activité ou s’agit-il plutôt de réaliser ses premiers pas dans le numérique. Plus votre direction souhaite que votre stratégie digitale soit le fer de lance de votre stratégie globale, plus vous allez devoir investir du temps et des ressources pour y arriver. Il n’y a plus de recettes miracles pour réussir sur internet, il s’agit d’une question de moyens et d’expertise.

Les ressources internes : maitriser la chaine de valeur du digital est complexe, car les expertises sont multiples et assez différentes. Vous avez besoin de compétences techniques pour maitriser les problématiques d’hébergement, de temps de chargement, de gestion du site, de sécurité… vous avez besoin de compétences artistiques pour bien gérer les problématiques de web design et d’expérience utilisateurs. Vous avez besoin également d’experts en marketing pour maitriser les enjeux en matière de référencement naturel, de stratégie de contenu, de gestion des campagnes publicitaires, de gestion de la base client, etc. À cela s’ajoutent les nombreuses fonctions supports comme le service client et l’opérationnel du site. Il est rare de maitriser toutes ces compétences en interne et vous devez donc connaitre le niveau de connaissance sur chacune des facettes afin de pouvoir prioriser les compétences à externaliser et celles qui resteront en interne.

Le budget : la notion de coût est évidemment fondamentale dans la question de choisir une agence ou d’internaliser. Il est indispensable de la mettre en équation au regard des objectifs digitaux et des ressources internes que vous avez. Choisir une agence est un investissement. C’est également un choix stratégique entre garder des compétences en interne ou perdre en autonomie.

Choisir son agence SEOLes critères essentiels

Il existe de nombreux aspects pour choisir son agence de façon rationnelle. Pour vous aider à choisir la bonne agence de référencement naturel, nous avons listé, ci-dessous, les éléments importants pour votre prise de décision.

La taille de l’agence

Il existe, pour simplifier, quatre acteurs types pour externaliser son projet (ici SEO).

  • Les freelances : flexibles et souvent compétitifs niveau prix, ils sont adaptés pour les petits projets. Attention, de manière générale, à bien valider leurs compétences.
  • Les agences à taille humaine : ces agences ont souvent plus de flexibilité, mais il est important de bien valider leurs expertises au regard de vos problématiques.
  • Les agences spécialisées : ces agences se sont spécialisées sur une ou plusieurs problématiques, par exemple, l’agence Pixalione est spécialisée en SEO et en SEA (google adwords). Elles ont l’avantage de bien maitriser leurs sujets, mais sont souvent plus chères que les petites agences. Il est généralement recommandé d’avoir un minimum de maturité sur les sujets marketing.
  • Les grosses agences généralistes : elles ont l’habitude de gérer de gros projets, mais sont souvent les plus chères et peuvent aussi manquer d’expertises sur des sujets bien spécifiques.

Le niveau d’expertise de l’agence SEO

Lorsque vous sollicitez une agence, pensez à bien demander leur niveau de connaissance d’un sujet, le nombre de projets que l’agence a géré, le nombre de consultants experts d’un domaine spécifique. En SEO, il est souvent difficile de donner la gestion d’un projet à des juniors au vu de la diversité des compétences demandées, le risque serait de passer à côté des vrais problèmes SEO du site.

La qualité d’écoute de l’agence

Avez-vous le sentiment d’être écouté lorsque vous détaillez votre projet ? Est-ce que l’agence vous pose des questions sur votre maturité digitale, sur votre stratégie et sur les objectifs que vous souhaitez atteindre ou tout simplement sur votre organisation ? Une bonne agence, c’est d’abord une agence qui est à l’écoute de vos besoins et qui sait y répondre de façon spécifique.

Les références clients et témoignages clients

Une agence qui gère bien le projet de ses clients bénéficie assez rapidement du bouche-à-oreille lui permettant de développer son activité. Côté client, il est important de connaitre le type de projets et de clients gérés par l’agence. Les témoignages clients sont aussi des garanties intéressantes que vous devez challenger, n’hésitez pas à demander quelques contacts, à appeler en cas de doute ou pour en savoir plus. L’échange d’expérience est toujours enrichissant.

L’organisation et les process de l’agence

Une agence qui maîtrise bien ses projets doit avoir mis en place des process efficaces. Sur le plan humain, avez-vous un seul consultant ou bien une équipe dont un back-up pour vous accompagner ? Quels outils de suivi sont utilisés par l’agence, quel est le niveau d’analyse et de reporting proposé par celle-ci. Les actions et les résultats sont-ils présentés en toute transparence.

La promesse de résultat

Tout client a envie d’entendre que les objectifs vont être atteints. Le digital reste, cependant, un univers complexe et variable, et la méthode miracle pour être premier partout en SEO n’existe pas. Attention à bien relativiser entre les promesses d’engagements de moyens qui sont nécessaires et celles de résultats qui sont souvent hasardeuses. Proposer une part à la performance peut rester pertinent, surtout si elle va dans les deux sens avec un système de bonus-malus.

Une relation pérenne

Le SEO, comme beaucoup de disciplines du digital, se travaille dans la durée. Trouver une agence SEO de qualité qui sera vous accompagner dans la durée, en s’adaptant à vos besoins, est un facteur clé de succès.

Prenez donc bien le temps de chercher l’agence qui sera la plus pertinente en adoptant une démarche rationnelle dans votre processus de décision.