Publié le 13 mars 2020 à 5 h 13 min

Il convient de proposer des contenus de qualité pour améliorer sa visibilité dans les résultats de recherche. Les référenceurs ont assimilé ce grand principe répété maintes fois par Google. Mais que signifie concrètement cette phrase ? Quels éléments définissent un bon contenu ? Nous vous apportons un éclairage dans cet article.

Un contenu adapté aux hommes et aux robots

Avant de décrire le plus clairement possible les caractéristiques d’un contenu de qualité, nous devons rappeler le fonctionnement des moteurs de recherche.

Le but ultime des moteurs

Certains les réduisent à des services uniquement commerciaux cherchant à collecter un maximum d’information sur leurs utilisateurs à des fins uniquement pécuniaires. Cette dimension existe évidemment, mais ils doivent tenir compte de la concurrence performante et grandissante. Ainsi, les moteurs et Google en particulier ont intérêt à contenter toujours davantage leurs utilisateurs, c’est à dire répondre efficacement aux requêtes qu’ils expriment.

Des publications compréhensibles de tous

Premièrement, les ressources doivent être interprétées avec justesse par les moteurs eux-mêmes. Autrement dit, ces derniers ont pour mission de restituer les contenus qu’ils enregistrent sous formes de résultats pertinents. Par exemple, des pages consacrées au jaguar (le félin) n’ont pas vocation à être présentées à des utilisateurs qui recherchent des informations portant sur la marque automobile anglaise.

Ensuite, l’un des objectifs des moteurs est de mettre en avant les textes et autres ressources les plus compréhensibles qui soient. Pour ces raisons, il est nécessaire de produire du contenu de qualité, qui réponde aux attentes des internautes ainsi qu’aux particularités des moteurs.

La création d’un contenu pertinent et attractif pour l’internaute

Pour quelles raisons votre contenu sera-t-il fréquemment lu et comment faire en sorte que les internautes s’y intéressent attentivement ? Voici quelques éléments auxquels se conformer pour maximiser vos chances.

Une structure cohérente

Parmi les critères qui définissent un contenu de qualité, on compte la manière de structurer et de présenter l’information. Un article, un tutoriel ou encore un billet d’humeur débutent par un chapô, à l’image d’un communiqué de presse, auquel succède les différents paragraphes, sans aucune faute d’orthographe évidemment. Il convient d’aérer le texte, d’utiliser des mots de transition, ainsi que de hiérarchiser les idées en mettant en avant les plus fortes au moyen de sous-titres et d’expressions en gras. Lorsque vous développez vos arguments, n’hésitez pas à intégrer des liens internes et des liens externes qui apportent une réelle valeur ajoutée à l’ensemble. En outre, nous vous conseillons de rédiger une conclusion.

La promotion des contenus

Votre contenu doit se démarquer des autres, quand bien même vous traitez un sujet qui a déjà été couvert à maintes reprises par des concurrents. Adoptez un angle différent et / ou développez des idées qui n’ont pas été assez creusées jusqu’à présent. Illustrez le propos à l’aide d’images, d’infographies ou de vidéos, les internautes plébiscitent en particulier les ressources multimédias. Pour promouvoir vos contenus, intégrez un outil de partage à destination des réseaux sociaux.

Si vous autorisez la publication de commentaires, prenez la peine d’échanger avec les personnes qui apportent leur contribution.

En somme, prenez l’habitude de produire du contenu original que votre cible prendra plaisir à lire et sera encline à diffuser.

Un contenu optimisé pour les moteurs

Vous rédigez avant tout des articles, des comparatifs et d’autres contenus pour vos visiteurs et non seulement pour les moteurs. En effet, ce sont bien des personnes qui sont susceptibles d’effectuer une demande de devis, prendre rendez-vous avec votre commercial ou ajouter un produit à leur panier. Or, les utilisateurs des moteurs ne peuvent atterrir sur votre site web que si et seulement si vous présentez une visibilité suffisante dans les résultats organiques.

Créer une stratégie de contenu

Comment parvenir à hisser les pages de votre site en première page ? Celles-ci doivent nécessairement résulter d’une stratégie de contenu efficace. Ainsi, nous partons du principe que vous choisissez de traiter des sujets qui intéressent vos buyer persona. De même, vous avez intérêt à organiser vos publications, en mettant en avant des pages spécifiques, en suivant par exemple le principe du cocon sémantique.

Le travail sémantique

Une tâche évidente si vous maîtrisez le sujet de rédaction

Traiter des sujets qui intéressent vos buyer persona ne suffit pourtant pas. Vos rédactions doivent systématiquement faire l’objet d’un enrichissement sémantique. Si vous excellez sur un sujet en particulier et recourez à un vocabulaire particulièrement riche, vous êtes sur la bonne voie. En revanche, le travail sera bien plus chronophage si vous ne maîtrisez pas le domaine et de surcroît êtes plutôt adepte des productions concises.

Pour se démarquer de ses concurrents, il convient entre autres d’utiliser des synonymes et des déclinaisons de mots-clés. Sans finir pour autant par recourir systématiquement à tous les mots-clés liés à son activité, sous peine d’engendrer une cannibalisation SEO. Tout un art que généralement seul un rédacteur qualifié maîtrise réellement !

L’illustration d’un champ lexical riche

Admettons que vous aspiriez à vous positionner sur la requête “opérations du nez”. Il vous faut alors traiter des chirurgies fonctionnelles ainsi que des interventions à visée esthétique. En principe, une partie non négligeable des expressions suivantes apparaissent dans le texte : rhinoplastie, chirurgien esthétique, pointe du nez, suture, obstruction, cloison, sinus…

Le module Semantic Gap™ de l’outil Monetoring™ développé par l’agence SEO Pixalione détermine les mots et leur occurrence exacte pour placer une page en première position sur une ou plusieurs requêtes. De plus, nous vous suggérons de privilégier autant que possible la voix active, la compréhension par les robots n’en sera que meilleure. Un extrait d’un article retient particulièrement votre attention ? Rien ne vous empêche d’enrichir votre texte de citations accompagnées des sources.

Conjugué à un netlinking de qualité et une arborescence efficiente, toutes ces pratiquent favorisent le développement de la longue traîne.

Un balisage pour aider les robots

S’ajoute à ce travail celui du balisage des textes. Les sous-titres que nous avons évoqués doivent aider les robots à appréhender la structure de chaque contenu, c’est pourquoi on recommande l’utilisation des H2 > H3 > H4 etc…

De plus, les titres et les méta-descriptions doivent être uniques. En contrôlant cet aspect sur un outil tel que Monetoring, vous évitez de créer du contenu dupliqué, l’une des erreurs les plus courantes commises par les néophytes.

Demander un pré-audit gratuit