Optimisation pour les moteurs de recherche

L’objectif du référencement est d’optimiser le contenu d’un site Internet afin que les moteurs de recherche puissent l’analyser de la meilleure façon qu’il soit. C’est l’aspect technique du site qui fera dans un premier temps l’objet d’une optimisation, de façon à ce que le langage soit bien interprété par Google, Yahoo et les autres moteurs de recherche. Ensuite, le contenu lui-même du site sera optimisé à son tour afin que les pages soient positionnées en fonction de leur pertinence et des requêtes qui pourraient potentiellement leur générer du trafic. Enfin, en dernier lieu, on cherchera à valoriser le site via l’acquisition de liens pointant en direction de ses pages web. Plus un site bénéficie de liens en sa direction, plus il sera pertinent aux yeux des moteurs de recherche.

Optimisation du point de vue technique

Afin de déterminer comment un robot traduit une page, il faudra étudier au préalable la manière dont il se comporte. Or toute agence SEO qui se respecte sait qu’un robot passe très peu de temps sur chaque site. Pour avoir une chance d’être bien positionné, il faut par conséquent faciliter la tâche aux moteurs de recherche qui «prendront plaisir » à analyser un contenu ayant été codé en conséquence. Ainsi, le référencement se fera de prime abord au cœur de l’architecture du site, et ce-dernier devra faire l’objet d’une structure claire et logique – les structures en arborescence sont les plus appréciées – comprenant une page d’accueil, des catégories et des sous-catégories.

Avec une structure bien organisée, on optimisera non seulement son référencement naturel mais on valorisera en plus l’expérience utilisateur et la navigation, quel que soit le site en question (e-commerce, blog…).

Par ailleurs, il est également essentiel de soigner la rédaction des balises titres et de la balise Meta Description, qui décrivent en quelques lignes le contenu de la page. Ces deux balises jouent un rôle particulièrement stratégique puisqu’elles donnent envie (ou non) de cliquer sur le site depuis les moteur de recherche.

Optimisation d’un point de vue sémantique et éditorial

Bien construire son site techniquement n’est pas la seule condition, l’optimisation du référencement passe aussi par les problématiques éditoriales. Une fois qu’on a bien établi l’arborescence de son contenu, il est temps de se demander comment va-t-on répondre aux exigences de ses visiteurs.

Pour ce faire, il est important de déterminer quelles sont les pages ayant le meilleur potentiel pour apparaître en bonne position dans les résultats des moteurs de recherche. Ensuite, on va déterminer quelles sont les URL les plus pertinentes, générant le plus de visites et pour quel type de requêtes. Cette démarche permettra de déterminer quelles sont les requêtes ayant le meilleur taux de conversion, afin d’exploiter au mieux ce potentiel par la suite.

Optimiser le référencement de son site Internet implique également la création de contenu unique, afin d’éviter le « duplicate content » qui pénalise de façon considérable le positionnement d’un site. Ce contenu devra donc être original et clair – les moteurs de recherche apprécient désormais grandement l’authenticité d’un texte, notamment parce qu’ils décryptent à présent les requêtes des internautes d’un point de vue sémantique. Un article donnant des informations claires et précises aura de ce fait plus de chances d’être mis en avant par Google, contrairement à ce qui était le cas autrefois, quand les moteurs de recherche valorisaient les contenus comprenant une multitude de liens mais souvent dépourvus de sens. On n’hésitera pas cependant à faire quelques répétitions (sans en abuser) qui permettront aux moteurs de recherche de bien identifier le champ lexical sur lequel on se positionne.

A noter que créer un contenu de qualité permettra d’être partagé sur les réseaux sociaux et par conséquent de gagner en visibilité et crédibilité aux yeux des moteurs de recherche.

Travailler son référencement naturel

Proposer un contenu unique est indispensable mais pas suffisant. Optimiser son référencement implique également un bon positionnement sur les requêtes. Pour ce faire, il faut être en mesure d’anticiper les méthodes de recherche mais aussi de déterminer quels sont les mots-clés sur lesquels il est pertinent de se positionner afin d’établir la bonne stratégie – quelques connaissances en marketing sont plus que bienvenues ! Ces mot-clés correspondent à votre activité, le secteur sur lequel vous souhaitez vous positionner.

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, mieux vaut envisager de se positionner sur les requêtes qui sont délaissées par la concurrence plutôt que d’essayer de se positionner sur des requêtes déjà fortement exploitées – ces-dernières constitueront également des opportunités à étudier mais elles demanderont beaucoup plus de temps pour être réellement profitables.

La popularité d’un site Internet passe également par un bon netlinking : l’un des critères les plus importants du SEO  qui doit être toutefois intelligemment exploité. Autrefois, on pouvait s’enregistrer par exemple sur un annuaire, une farm links ou tout autres services disposant d’un réseau permettant de maximiser le nombre de liens. Aujourd’hui, on préférera acheter des liens de qualité, en partenariat avec des sources pertinentes telles que des blogueurs, qui contribueront à valoriser votre travail.

Enfin, votre référencement naturel sera également positivement impacté si le temps de chargement de votre site est diminué. En effet, Google pénalise les sites trop lents, qui augmentent le taux de rebond négatif.