Tout savoir sur les hackers et le piratage informatique

D’après les résultats d’une étude récente, les opérations de hacking ne cessent de se développer, avec des techniques d’intrusion de plus en plus efficaces. Les pirates informatiques, que ce soit en France, en Europe ou à l’étranger, changent régulièrement de tactiques pour réussir à compromettre la sécurité dans les réseaux professionnels.

Certains proposent même des solutions afin que les professionnels soient à l’abri des diverses formes de cyber-attaques. Découvrez avec votre agence SEO, les différents types de hackers et les mesures à prendre pour s’en protéger.

Comprendre la signification du terme hacker

D’après les hackers eux-mêmes, ils seraient avant toute chose des techniciens passionnés qui veulent absolument tout savoir sur le fonctionnement et les performances des outils informatiques. À travers les opérations qu’ils effectuent, ils évaluent leur expertise. Les différentes formes d’intrusions seraient surtout le fruit de leur passion et ils précisent que la plupart d’entre eux n’ont aucune intention de détruire, ni de voler des données.

En effet, certains considèrent le hacking comme un passe-temps, d’autres sont motivés par le challenge, mais il arrive également qu’ils soient payés par des entreprises pour détecter des failles non-négligeables et pour, ensuite apporter des solutions efficaces. Il faut savoir que les pirates informatiques et les hackers malveillants sont peu nombreux : d’après les hackers, 90 % des attaques sont effectuées par des « script-kiddies ».

Il faut ainsi faire la différence entre les crackers (les criminels), les hackers éthiques (des techniciens qualifiés qui sont bien-intentionnés) et les script-kiddies (des techniciens sans compétences particulières, mais qui attaquent avec des malware téléchargés sur le web). Les vrais hackers savent programmer et connaissent les différents langages web (C, C++, PHP, ASP, C#, VB.NET, Java, Python, JavaScript). Ils doivent également maitriser le système d’exploitation Open Source et apprendre le fonctionnement des réseaux.

« Les pirates informatiques changent régulièrement de tactiques pour réussir à compromettre la sécurité dans les réseaux professionnels. »

Quelles sont les attaques les plus dangereuses ?

Attention, il faut toujours se méfier de toutes les formes d’attaques, même de celles lancées par les script-kiddies et les débutants. La plupart du temps, elles consistent à récupérer des mots de passe, à détruire des fichiers, à récupérer des données ou encore à utiliser le terminal piraté comme paravent lorsqu’ils lancent d’autres attaques.

Pour leur part, les hackers se concentrent plutôt sur les architectures plus difficiles qui appartiennent aux entreprises. C’est pourquoi les particuliers doivent se protéger contre les attaques menées par les débutants. Les hackers qualifiés opèrent en étudiant minutieusement leur cible et en enregistrant des informations comme l’adresse IP, les logiciels utilisés, etc. Les informations partagées par les administrateurs dans les forums leur permettent de trouver facilement ce qu’ils recherchent.

Ensuite, les pirates informatiques appliquent des méthodes spécifiques pour attaquer leur cible : ils peuvent par exemple s’introduire par un port TCP/IP non protégé, exploiter les failles de sécurité détectées au niveau des logiciels utilisés, usurper l’adresse IP de la cible (IP Spoofing) ou bien bloquer l’ordinateur en envoyant les mêmes données à plusieurs reprises (Buffer overflow).

Quelques recommandations pour se protéger des attaques

Actuellement, les particuliers, les petites et moyennes entreprises peuvent utiliser les firewalls personnels ou encore des détecteurs d’intrusion pour se protéger des attaques. Cependant, ces équipements ne sont pas efficaces, s’ils ne sont pas régulièrement mis à jour.

Il est fortement recommandé de ne pas communiquer des informations sur les spécificités de son système sur la Toile. Il faut également éviter de télécharger des logiciels sur des portails non officiels parce qu’ils peuvent cacher des chevaux de Troie qui attaqueront votre appareil.

Pour vous prémunir des attaques les plus courantes comme le phishing, le rançongiciel, le vol de mot de passe, les logiciels malveillants, les faux sites internet et les faux réseaux Wifi, suivez les conseils suivants :

  • Évitez d’effectuer un règlement en ligne sur un site internet non sécurisé, avec une adresse URL qui ne commence pas par « https » ;
  • Sauvegardez régulièrement vos données ;
  • Lorsque vous recevez des e-mails qui vous semblent bizarres, ne consultez pas les pièces jointes et ne cliquez pas sur les liens qu’ils contiennent ;
  • Il ne faut jamais communiquer de mot de passe en ligne et choisissez des mots de passe que les hackers ne risquent pas de deviner en consultant vos comptes sur les réseaux sociaux (noms des enfants, des animaux domestiques, des mascottes, etc.);
  • N’oubliez pas de mettre à jour votre antivirus afin de limiter les intrusions malveillantes ;
  • Privilégiez les logiciels en provenance de sources officielles et fiables ;
  • Évitez d’utiliser des clés USB trouvées par hasard pour éviter les pièges.

Les « hackers éthiques » mènent souvent des campagnes de sensibilisation pour que les internautes, qu’ils soient des utilisateurs particuliers ou des professionnels, se rendent compte des risques auxquels ils s’exposent au quotidien. Ces démarches contribuent aussi à freiner l’efficacité des attaques et à améliorer la cyber sécurité à travers le monde. Aujourd’hui, certains experts du monde numériques s’initient au hacking afin d’être en mesure de protéger leurs propres données. Les différentes techniques leur permettent d’explorer leur système dans le but de déceler les éventuelles failles et de trouver des solutions concrètes pour se prémunir des actions malveillantes.