La règle des trois clics.

La règle des trois clics (« three-click rule » en anglais) est un concept préconisant qu’un utilisateur doit pouvoir accéder au contenu recherché sur un site en seulement trois clics de souris, donc en suivant au maximum trois hyperliens depuis la page d’accueil. Ce principe d’ergonomie se base sur l’idée qu’un visiteur, frustré de ne pas atteindre les informations recherchées au bout d’un certain nombre de clics, quitte le site ou soit distrait de son but. Elle s’est développée alors que le temps de chargement des pages web était beaucoup plus long qu’actuellement et concerne plus particulièrement les sites de commerce en ligne, plus que les sites web traditionnels ou les blogs.

Cependant, ce concept n’est qu’une recommandation et ne fait pas forcément l’unanimité parmi les professionnels. Il fait aujourd’hui un peu l’objet d’un mythe dans le monde du web.

Les arguments en faveur de la règle des trois clics.

Cette règle aurait donc comme arguments en sa faveur les principes suivants :
  • Elle oblige à penser l’architecture d’un site web en fonction des trois clics et force donc à prendre en compte l’ergonomie. Elle favorise la logique et l’intuition dans la navigation.
  • Elle évite à l’internaute un sentiment de frustration qui l’empêcherait ensuite de transformer sa visite.
  • Enfin, elle faciliterait le travail d’indexation des robots et aiderait donc à optimiser le référencement naturel d’un site sur les moteurs de recherche.

La règle des trois clics de plus en plus contestée.

Malgré ces arguments, la règle des trois clics, qui n’a donc rien d’obligatoire et qui reste une recommandation, rencontre des détracteurs, notamment parmi les designers ou les agences SEO. Ainsi, on note en sa défaveur les points suivants :
  • Selon une étude, les internautes ne sont pas frustrés par le fait de devoir cliquer plus de trois fois pour trouver l’information qu’ils recherchent. Ils le sont quand ils n’atteignent pas leur but, quel que soit le nombre de liens cliqués. La profondeur d’un site n’est pas forcément un inconvénient si la navigation est facilitée par une bonne ergonomie.
  • Cette règle force à surcharger les pages de liens afin de limiter le nombre de clics. Cela est préjudiciable pour la lecture de la page et pour l’attention du visiteur.
  • Cette règle parait obsolète aujourd’hui. En effet, sur les sites de vente en ligne, on peut mettre en place différentes stratégies pour que l’éventuel client trouve accessibles en un clic les articles qu’il recherche. Citons par exemple les grands menus déroulants ou la navigation à facettes.

Comment ne pas « perdre » son visiteur sans faire appel à cette règle.

Si elle ne doit pas être appliquée à la lettre, cette règle a l’avantage de rappeler qu’il est primordial de réfléchir au design et à l’ergonomie de son site, particulièrement pour les sites au contenu extrêmement riche. On peut donc faire appel à plusieurs stratégies qui faciliteront à la fois la navigation de l’internaute dans le site web et le travail des moteurs d’indexation. Voici quelques possibilités :
  • Pour un site très profond type vente en ligne (Amazon, la Fnac…), il faut impérativement proposer des menus déroulants ou des facettes qui seront autant de raccourcis vers les pages souhaitées.
  • Pour indiquer au client où il en est de sa navigation, celui-ci doit pouvoir suivre sa progression au moyen d’un « chemin » en haut de page type : Page d’accueil > Chaussures > Chaussures homme > Chaussures de sport > Chaussures de football. Il se sent ainsi accompagné dans ses recherches. Idem en ce qui concerne le tunnel d’achat : il est toujours positif de constater sa progression en visualisant les étapes restantes.
  • Il faut soigner l’organisation du contenu du site afin de proposer une navigation fluide et intuitive.
  • Il faut également penser à travailler ses libellés afin que ceux-ci soient clairs pour le visiteur. Un libellé doit pouvoir informer immédiatement l’internaute du contenu de la page correspondante.
Il faut donc retenir que la règle des trois clics n’a rien d’obligatoire et ne pas la suivre n’entrave pas particulièrement l’indexation d’un site web. En revanche, elle doit inciter à simplifier l’ergonomie des sites. Plus un site est profond, plus il faut trouver des techniques pour créer des raccourcis ergonomiques tout en guidant au mieux l’internaute. Si de nombreux clics sont nécessaires pour arriver jusqu’à l’information recherchée, il ne faut pas hésiter à informer le visiteur en lui rappelant par un « chemin » récapitulatif de sa navigation où il se trouve et d’où il vient. Enfin, il peut être néanmoins intéressant d’appliquer la règle des trois clics pour l’accès à certains éléments : le moteur de recherche d’un site doit être disponible sur la page d’accueil (aucun clic donc), ou l’aide à l’achat par exemple.