Le SMO ou Social Media Optimization

Il s’agit d’une démarche à rapprocher de celle du SEO. L’objectif final est le même : faire émerger le site internet. Là où le SEO cherche à faire ressortir le site sur les premières pages de résultat des moteurs de recherche, l’optimisation pour les médias sociaux ou référencement social vise à envoyer des visiteurs sur le site via la promotion des contenus sur les médias sociaux. Enfin, là où le SEO cherche à obtenir une indexation automatique par les moteurs de recherche, le SMO cherche principalement à engager les internautes à agir manuellement pour diffuser du contenu.

Le SMO, des règles simples 

Apparu en 2006, le concept de SMO a été dès l’origine principalement un travail autour de la création de liens avec les autres sites et la facilitation de la diffusion des contenus. Les règles ajoutées ensuite ne faisant peu ou prou que reprendre ou préciser les règles initiales.

Les 5 règles initiales :

  • Créez du contenu qui se partage facilement
  • Favorisez l’engagement des internautes en récompensant l’action
  • Travaillez la convivialité de l’ajout de tags ou de signets
  • Facilitez la diffusion de votre contenu de manière proactive
  • Soyez une ressource pour les internautes

Techniques d’optimisation 

Optimiser sa relation avec les médias sociaux passe par deux canaux :

Une optimisation du site Web :

Elle consiste principalement à faciliter la diffusion et le partage des contenus par les visiteurs du site. Les principaux moyens consistant en  l’ajout de fonctionnalités sociales au contenu lui-même : boutons de partage avec les réseaux sociaux privés ou professionnels utiles, raccourci de publication vers des sites d’information communautaires, flux RSS, outils de vote et/ou de partage d’avis, et des outils d’intégration de contenus communautaires tels que des images et des vidéos etc. Tout sur votre site doit faciliter le partage et la diffusion de contenu de la part des internautes.

Optimisation des actions à l’extérieur : Vous ne pouvez pas vous reposer intégralement sur vos visiteurs pour diffuser votre contenu. Aussi allez-vous devoir prendre en charge vous-même, ou via l’agence en charge de votre community management la promotion et la diffusion de vos contenus en publiant des actualités sur les médias sociaux, mais aussi en participant à des groupes de discussion sur les forums qui vous concernent ou en publiant des commentaires sur d’autres blogs.

En cherchant à multiplier les occasions d’être diffusé et en jouant sur une croissance géométrique voire exponentielle de la rediffusion, le  de SMO s’apparente au marketing viral.

SMO et SEO

Le SMO est lié au Search Engine Marketing (SEM) dont le SEO est un des éléments clé. La principale différence étant que le SMO vise à la génération de trafic à partir de sources autres que les moteurs de recherche. Toutefois, un bon SMO aura à termes un effet bénéfique sur le positionnement d’un site sur les pages de résultats des moteurs de recherche, du fait entre notamment du nombre de liens entrants générés et de l’amélioration de la notoriété du site. En ce sens, le SMO, si il est pour partie inscrit dans la sphère de compétences des community managers doit aussi être travaillé avec votre agence SEO.

SMO et eréputation

Au-delà des aspects « techniques » visant à une propagation simplifiée de contenus, le SMO est un outil majeur du développement de l’e-réputation.
En facilitant l’intégration de la marque dans des réseaux sociaux existants, en améliorant sa visibilité multicanaux un bon SMO permet de moderniser l’image de la marque. Par ailleurs il laisse aux utilisateurs l’occasion de s’exprimer via les réseaux sociaux et/ou les plates-formes communautaires.

Un bon SMO générera une plus grande présence de la marque sur les réseaux et donc une plus grande prise de parole des internautes. Et, corollaire de la présence massive dans la sphère sociale, la marque doit apprendre à gérer le volet négatif de son e-réputation. Ce traitement de l’insatisfaction client devient un des enjeux majeurs de la gestion de la relation client, le risque de viralité existant aussi dans le cas d’une position négative d’un internaute.

Peuton se passer de travailler son SMO

A une époque où la majorité des internautes fait plus confiance à sa communauté qu’à la publicité classique pour choisir un produit, l’optimisation de l’utilisation des médias sociaux est un enjeu majeur pour les entreprises ayant construit un lien avec internet ou prévoyant d’en construire un. Du simple site de marque à la communauté de consommateur regroupant plusieurs millions de membres, pas un intervenant présent sur internet et y cherchant un minimum de visibilité ne peut faire l’économie d’un travail sérieux sur son SMO, pas plus qu’il ne le ferait sur son SEO. Ce sont 2 outils de référencement naturel maximisant la présence à l’esprit.

Or si les marques gérant des plates-formes communautaires ont bien compris que les réseaux sociaux sont au cœur de leur développement, de nombreuses entreprises développent des sites internet, travaillent un peu leur SEO et négligent leur SMO, se privant par là d’une présence forte et d’une relation privilégiée avec les internautes.