Le TrustRank

Vous ne savez pas à quel site faire confiance ? Heureusement le TrustRank est là pour vous aider à savoir quel site est digne de confiance ou non lorsque vous cherchez une information sur les moteurs de recherche.

Un TrustRank ou des TrustRank ?

Il n’existe pas une mais deux définitions de TrustRank puisque ce nom a été à la fois utilisé (et déposé par Google) mais aussi utilisé par Yahoo !

En effet, le TrustRank de Yahoo était un algorithme créé par deux étudiants et par l’un des chercheurs de Yahoo afin de réduire la présence des spams dans les résultats des moteurs de recherche.

Mais le TrustRank qui nous intéresse particulièrement dans cet article est le TrustRank de Google. Il s’agit ici également d’un algorithme mis en place par la société américaine afin d’évaluer la qualité et le degré de confiance que Google peut accorder à chacune des pages présentes sur le web et que Google sera allé indexer. Il s’agit donc d’un véritable « indice de confiance » que Google attribue à chaque site internet. Le nom TrustRank a été déposé par Google en 2005.

Comment est calculé le TrustRank ?

Le calcul de ce fameux « indice de confiance » est un secret très bien gardé par Google. Aujourd’hui, aucun calcul officiel n’a été mis en avant par le moteur de recherche mais il est tout de même possible de connaître quelques éléments afin de savoir comment Google construit son TrustRank.

Tout d’abord, le TrustRank compile des évaluations informatiques et des évaluations humaines. En effet, les éditeurs de Google joueraient un rôle dans le TrustRank puisqu’ils seraient en charge de lister des sites incontournables de référence pour chaque domaine étudié par le moteur de recherche.

Pour le reste du calcul du TrustRank, Google semble faire confiance à ses ordinateurs et à ses robots. Encore une fois, même si nous ne pouvons pas être absolument certains de la méthode de calcul, Google retiendrait pour son algorithme TrustRank des informations comme le nom de domaine (un site en « .gouv.fr » par exemple sera considéré comme étant davantage de confiance qu’un autre site) mais aussi la durée de renouvellement de ce nom de domaine (si un site est actif sur la toile depuis 20 ans, il sera considéré comme davantage digne de confiance par rapport à un site créé il y a 6 mois) ou encore le fait que le site n’abrite aucun virus ni aucun cheval de Troie.

Les liens sont également pris en compte dans le calcul du TrustRank. Si vous possédez de nombreux liens provenant de site de référence comme Wikipédia, des sites institutionnels ou des journaux de référence qui pointent vers votre site, alors Google vous accordera sa confiance plus facilement.

D’autres éléments plus ou moins connus entrent également en ligne de compte comme le fait pour un site de e-commerce de posséder la certification SSL pour la sécurisation des données mais rappelez-vous que seul Google connaît l’algorithme exact et le calcul parfait de son TrustRank. Lorsqu’un site de confiance est identifié, les robots de Google vont crawler les pages internet à la recherche de contenus similaires pour identifier d’autres sites de confiance. Mais attention, il existe également un Anti-Trust Rank pour les sites identifiés comme étant des sites spammeurs. Si des liens de ces sites pointent vers le vôtre, votre score TrustRank risque sérieusement d’en pâtir.

TrustRank et PageRank : deux outils de Google pour classer les sites internet

Reste à savoir quelle est l’utilité de posséder un indice de confiance élevé chez le moteur de recherche le plus célèbre au monde. La réponse est simple : cela va considérablement aider votre référencement.

Une fois le calcul du TrustRank réalisé, l’algorithme attribue un chiffre entre 0 et 1 à votre site internet. Si votre résultat est très proche de 0, Google vous considère comme un site potentiellement spammeur et auquel il n’accordera aucune confiance. Au contraire, si votre chiffre est proche de 1, Google est prêt à vous faire confiance les yeux fermés (ou presque) ! Toutes les agences SEO spécialisées dans le référencement s’accordent pour dire que ce chiffre est ensuite intégré dans l’algorithme plus général du référencement de Google. En résumé, si Google est prêt à vous accorder sa confiance au travers du TrustRank, vous aurez de bonnes probabilités de figurer dans les premiers résultats de recherche Google dans votre domaine.

Ces chiffres sont donc ensuite placés avec ceux du PageRank notamment afin d’établir l’ordre des résultats de recherche de Google. Le PageRank sert à noter chaque site internet en fonction principalement de la quantité et de la qualité des liens qui pointent vers le site. C’est en fait l’indicateur d’un backlinking réussi.

Si vous parvenez à avoir de bons résultats pour le PageRank et pour le TrustRank, nul doute que la popularité et le trafic sur votre site internet vont augmenter considérablement lors des prochaines semaines.