La programmation web

La création d’un site web comporte de nombreuses étapes. Après avoir réfléchi à sa finalité, son contenu et avoir déterminé son architecture, il faut passer à son développement et donc à sa programmation. Pages statiques ou pages dynamiques qui se connectent à une base de données, la complexité du travail n’est pas la même.

Quels outils utiliser pour programmer un site web ?

Le langage commun à toutes les pages web est le HTML ou XHTML.
C’est un langage utilisant un système de balisage définissant la structure de la page : il permet d’intégrer des tableaux, des titres etc… Il permet également la création de liens internes. Reste que ce langage donne des pages assez statiques. Il faut donc le coupler avec le langage CSS pour permettre une mise en forme plus dynamique de la page.  Autre possibilité, le langage XML. Il faut l’associer au langage XLS pour mettre en forme les données. Ces langages sont assez simples à utiliser.

Pour rendre une page plus dynamique, on peut y insérer un certain nombre d’objets (images, multimédia, animations…). Pour insérer ces objets dans la page HTML, on fait appel à des tags spécifiques : < object >, < img >, < applet > ou < script >. Les images sont lues sans problème par la plupart des navigateurs, dès lors qu’elles ont un format .jpeg, .jpg, .npg ou .gif.

On peut également ajouter des vidéos ou des fichiers son sur un site mais ces médias ont tendance à alourdir le chargement de la page. Ils ne sont pas standards pour les navigateurs et ils nécessitent l’installation d’un plugin. Pour alléger la page, on peut utiliser le streaming pour la lecture de ces médias.

Egalement on peut créer une animation avec le format Flash mais cela est un travail qui demande de bonnes connaissances en informatique. De plus, Flash n’est pas reconnu par tous les systèmes et n’est pas recommandé pour un bon référencement.

Enfin, Java permet de créer des petits programmes avec interface que l’on peut intégrer sur un site mais comme Flash, il est un frein au référencement.

Les outils et langages utilisés par le programmeur web ayant un retentissement sur le référencement d’un site, une collaboration avec l’agence SEO en charge de l’optimisation de la visibilité du site est souhaitable.

L’influence de la programmation web sur le référencement naturel

Le langage et certains outils jouent un rôle sur la qualité du référencement d’un site. Voici quelques remarques à ce sujet :

Le langage HTML est le langage le plus simple. Il est à portée de toute personne souhaitant créer elle-même son site web. Sa simplicité est très appréciée de Google, car elle ne ralentit pas le chargement des pages et la vitesse de chargement est un des critères les plus importants pour les robots d’indexation. De plus, le HTML permet de facilement structurer les pages à l’aide de balises sémantiques, autre point fort apprécié des crawlers. Ces balises permettent d’organiser les pages de façon claire, ce qui est également un atout pour leur lecture par les internautes. En effet, le HTML permet d’implémenter des balises titre de plusieurs niveaux : H1 pour le titre principal ou de premier niveau, H2 pour les titres de deuxième niveau et ainsi de suite. Ce balisage permet à l’internaute, qui souvent survole plus qu’il ne lit, de se repérer dans le texte.  Et aux robots d’indexation de « comprendre » la structure d’un texte et donc d’améliorer le classement de la page sur la SERP.

Mieux vaut éviter d’abuser de l’utilisation de Flash dans une stratégie de référencement. Il existe de nombreuses raisons. Par exemple, Google n’est pour l’instant pas capable d’indexer du contenu Flash dans les langues comme l’arabe qui se lisent de droite à gauche. Flash ralentit le chargement des pages, ce qui déplait fortement à Google. Il n’est pas compatible avec les appareils Apple et fonctionne mal sur les smartphones. Ce format demande l’installation d’un plugin, qui peut rebuter certains internautes. Bref, il y a plus d’inconvénients à utiliser Flash que d’avantages en ce qui concerne le référencement naturel du site.

JavaScript est un langage qui n’est pas idéal pour la navigation des robots d’indexation. Plus complexe que le HTML, il est donc moins apprécié des crawlers et peut donc pénaliser l’indexation. Cependant, il offre la possibilité de créer des animations, et autres médias attractifs qui favorisent l’interaction avec le visiteur. Il est donc à utiliser avec modération, en association avec le langage HTML.

La programmation web est une discipline technique qui n’est pas à la portée de tous. Outre les aspects techniques, qui permettent le bon fonctionnement du site, le programmeur doit prendre également en compte les aspects inhérents aux algorithmes de Google. Un bon dosage des langages et outils de programmation est donc nécessaire.