Google Pigeon, une révolution pour le référencement local

Google Pigeon, une des principales mises à jour de l’algorithme de Google, a contribué à améliorer les résultats de recherche dans une zone bien déterminée. Mis en œuvre aux États-Unis en juillet 2014, il permet de sélectionner les résultats les plus pertinents au niveau local, en fonction de l’utilité et de la qualité des informations. Il est, par la suite, lancé officieusement en France en mai 2015.

Il faut savoir que l’influence de cette mise à jour sur le positionnement des sites web dans les résultats de recherche varie selon l’amélioration des paramètres de distance et de localisation. Ainsi, Google Pigeon a révolutionné les stratégies de référencement appliquées par les agences SEO pour renforcer la présence d’un site web au niveau local.

Cette fois-ci, ce n’est pas le géant du web Google qui a choisi le nom de cet algorithme : en effet, c’est Barry Schwartz, un expert SEO en charge du site searchengineland.com, qui l’a baptisé ainsi en référence à la grande faculté d’orientation de cet oiseau.

Comprendre en quoi consiste l’algorithme Google Pigeon

Google Pigeon est le premier algorithme géolocalisé qui tient compte des mots-clés en rapport avec le référencement local tels que « restaurant Paris », « attractions Bordeaux », « rencontre Lille », etc. Il change les résultats affichés sur Google Maps et sur les pages habituelles. En 2016, Google Pigeon fait l’objet d’une mise à jour et devient Google Opossum afin d’améliorer les résultats des recherches géolocalisées.

Ce nouvel algorithme se rapproche plus des procédés de recherche classiques. Une centaine de critères de classement a été rajoutée et différentes fonctionnalités comme la correction automatique, le knowledge Graph ainsi que l’emploi de synonymes sont prises en compte. Si le nombre de requêtes menant à des résultats géolocalisés a diminué, les résultats obtenus sont plus pertinents.

Les résultats affichés sont également adaptés en fonction de la situation géographique de l’internaute : l’algorithme se retrouve grâce à l’adresse IP ou encore au compte Google utilisé. Si les mots-clés saisis se rapportent à une zone bien déterminée, mais qu’aucune information précise sur la localisation de l’internaute n’est enregistrée, les résultats obtenus seront limités à la zone géographique définie.

Avec Google Pigeon, le fameux 7 pack disparait au profit du pack local. Le 7 pack permettait d’obtenir une liste de 7 résultats locaux avec l’adresse et les contacts téléphoniques de ces professionnels, ce nombre est réduit à 3 résultats locaux avec le pack local. Cette réduction constitue un nouveau handicap en termes de trafic pour de nombreux professionnels et les pousse à renforcer leur présence dans des zones spécifiques.

D’autres effets de l’algorithme Google Pigeon

Dans le cadre de cette sélection « géolocalisée », Google Pigeon a tendance à privilégier les annuaires les plus connus dont l’optimisation sur la recherche géographique est pertinente. Il s’agit entre autres de Tripadvisors, Yelp et Urbanspoon. Les interfaces qui bénéficiaient déjà d’une bonne visibilité devenaient encore plus accessibles.

Des tests ont également permis de savoir que les sites locaux travaillant dans le secteur de l’hôtellerie, de la restauration et de l’éducation connaissent un grand essor alors que cette mise à jour ne profite pas aux professionnels de la recherche immobilière, des divertissements et de l’assurance qui ont vu régresser leur positionnement dans les résultats de recherche.

La situation se corse aussi pour les établissements qui ciblent les consommateurs au niveau national : en effet, les professionnels locaux sont favorisés lorsque les requêtes sont larges, en particulier lorsqu’il s’agit d’écoles. Les résultats s’affichent en fonction de la demande (mots-clés incluant ou non une ville), mais surtout de la situation géographique de l’internaute qui effectue la recherche en ligne.

Quelques recommandations pour une stratégie SEO plus adaptée

Ainsi, ce changement implique une réorientation de sa stratégie SEO pour éviter de perdre de la place en termes de référencement. En effet, les directives des experts ont changé : il faut désormais privilégier les pages-clés avec des signaux géographiques adaptés aux activités de l’établissement tout en continuant à travailler la présence globale.

Il faut donc établir un système de balisage avec des données structurées, mettre au point une stratégie d’achat de liens depuis des sites internet locaux et créer des pages avec des mots-clés relatifs à la zone géographique ciblée.

Il ne faut surtout pas sous-estimer l’efficacité des réseaux sociaux dans cette stratégie : en effet, l’adresse physique est un élément clé dans le référencement d’une entreprise ou d’une organisation. Il faut noter que les exigences de Google Pigeon étaient une raison valable pour utiliser Google My Business et GoogleMap.

Depuis le mois de juillet 2015, les comptes Google My Business qui ne sont pas régulièrement mis à jour sont suspendus afin de favoriser les comptes actifs. Au début de l’année 2016, Google a embauché des vérificateurs humains pour repérer toutes les adresses fictives : en effet, l’adresse physique doit être désormais valide pour bénéficier des services disponibles en ligne. Bien que les doublons et les fausses adresses soient encore nombreux, il est désormais plus judicieux de se conformer aux règlementations imposées par Google pour éviter de subir les formes de sanctions prévues (suspension ou suppression du compte).